Historique

L’Institut Apicole de Charleroi

Pendant plus d’un siècle l’IAC s’est appelé « Rucher École de Charleroi »

Un habitant de Mont-sur-Marchiennes, SYLVAIN THIBAUT, très ­bon apiculteur et désireux de partager son savoir, crée une­ section apicole à Montigny-le-Tilleul. Il dispense quelques ­conférences apicoles vers 1885. Vu le succès obtenu lors des réunions, il ouvre une école d’apiculture. La date exacte de ­l’ouverture ne nous est pas connue, mais la trace la plus­ ancienne est un texte, approuvé pour être annexé à l’Arrêté­ Ministériel du 27 avril 1889, et signé par le Ministre de ­l’Agriculture, de l’Industrie et des Travaux Publics, Léon De­ Bruyn. Il y avait à cette époque dix écoles d’apiculture,­ réparties dans les provinces ci-dessous :

Anvers: 1

Flandre Occidentale: 1

Flandre Orientale: 1

Hainaut: 1

Liège: 2

Luxembourg: 3

Namur: 1

 

Au cours de l’année 1888 la Société apicole de Montigny-le­-Tilleul devient : »Les apiculteurs de Charleroi et environs »

En 1890, il publie une revue qui parle d’abeilles et de ­ruches, elle est appelée « Progrès Apicoles ». En 1893 il organise­ une exposition apicole à Montigny-le-Tilleul. En 1894, il y a­ déjà 28 sections apicoles en Belgique, elles regroupent environ 2000 membres.

En 1895, l’Ecole d’Apiculture de Montigny le Tilleul devient: « Rucher École de Charleroi

Il fut hébergé très longtemps, à l’Université du Travail de­ Charleroi, plus tard, au Château de Monsieur Robert, gérant de­ Charbonnage, à Montignies sur Sambre, puis à l’école des garçons­ à Nalinnes-Haies.

Il est depuis 1988 à Charleroi, Echevinat de l’Environnement à Ransart. Il fut érigé sur les ruines du puits d’aérage du charbonnage d’Appaumée.

La Ville de Charleroi a mis à sa disposition un local spacieux niché dans un écrin de verdure et une infrastructure ultra moderne qui a permis de dispenser les cours dans les meilleures conditions. Un rucher expérimental d’une quinzaine de ruches à été rapidement installé. Les ruches ont été mises gracieusement à la disposition de l’école par des amis apiculteurs. Nous avons commencé le travail de sélection de cet 

amalgame de souches diverses. Le travail consiste surtout à maintenir le critère douceur­; ceci afin que les cours soient donnés dans les meilleures conditions. Deux modèles de ruche sont exploités, la Dadant Blatt et la W.B.C. pour mettre en évidence la différence entre la conduite traditionnelle(des Dadant) et la conduite en superposable(la WBC).  Le rucher se dote petit à petit du matériel de laboratoire nécessaire pour faire un peu de recherche, du contrôle, des mesures et le traditionnel hydromel. Les recherches actuelles sont actuellement dirigées vers des souches d’abeilles résistant naturellement au Varroa qui est l’acarien décimant actuellement les colonies. Il dispose de binoculaires, de microscopes classiques et d’un polarisant, de balances diverses pour mesurer la densité, pour peser soit au gramme près, mais aussi jusqu’au 1/10e de milligramme, d’un réfractomètre de précision, d’un banc optique pour la macrophotographie et d’un dispositif pour la microphotographie d’organes d’abeilles, avec éclairage par fibres optiques. Avec la mise en place d’un cours complémentaire intitulé « Élevage de reines et conduite intégrée d’un rucher » nous nous proposons d’utiliser tout ce matériel.

Enfin devant l’effort que la Ville de Charleroi à consenti, nous devons lui prouver notre reconnaissance et faire l’impossible pour que la valeur de notre travail soit à la mesure de sa munificence et à l’assiduité de nos élèves. Ceci nous a conduit à organiser des visites pour les écoles de la ville qui en font la demande. C’est un groupe de volontaires qui organise ces visites en collaboration avec le service de l’environnement.

 

C’est peu comparé au travail de SYLVAIN THIBAUT, qui fonda cette école, seul, sans grands moyens, il y a un siècle.

COURS D’APICULTURE EN 1889

Localités (Locaux; Date; Heure)

Hérenthals           Maison Communale ; 19 mai;          15 h

(Prov. d’Anvers) et rucher de 26 mai M. Moreu. 2 juin

Conférencier : Mees Aug. apiculteur à Hérenthals. 10 juin

Ingelmunster Rucher de M. Pollet 5 mai 3 h

(Flandre Occidentale) apiculteur à 12 mai Ingelmunster 10 juin

Conférencier : Van Becelaere D. apiculteur à Courtrai. 3 sept.

Amougies Rucher de M. Dekesel 2 juin 3 h ½

(Flandre Orientale) apiculteur à 16 juin Amougies 23 juin Conférencier : De Kesel apiculteur à Amougies. 30 juin

Montigny le Tilleul Rucher de la Société 5 mai 2 h ½

(Hainaut) d’apiculture de 16 juin Montigny le Tilleul 25 août

Conférencier : Mercier apiculteur à Thirimont. 15 sept.

Bra Maison Communale 7 juill. 3 h ½

(Province de Liège) 14 juill. 28 juill. Conférencier : Lecart Prof. à l’Inst. Agron. de Louvain. 11 août

Sart Maison Communale 19 mai 3 h

(Province de Liège) 2 juin 9 juin Conférencier : Lecart Prof. à l’Inst. Agron. de Louvain. 28 juin

Bovigny Rucher de 5 mai 3 h ½

(Province de Luxemb) M. le Baron de Mesnil 12 mai à Bovigny 25 mai

Conférencier : Stilmant apiculteur à Bovigny. 2 juin

Virton Rucher du Collège à déterm. à dét.

(Province de Luxemb) St. Joseph à Virton

Conférencier : Stilmant apiculteur à Bovigny.

Leignon Ecole Communale et 5 mai 3 h ½

(Province de Namur) ruchers divers à 12 mai Leignon 26 mai Conférencier : Sidérius apiculteur à Ciney. 2 juin

Approuvé pour être annexé à l’Arrêté Ministériel du 27 avril 1889

Le Ministre de l’Agriculture, de l’Industrie et des Travaux Publics.

Signé Léon De Bruyn